mardi 29 décembre 2009

Politique en Tunisie, parlons-en (partie 3/3)

Je réagis dans ce post à un post de "Penser et agir" intitulé : "En Tunisie, le RCD est plus représentatif de la démocratie que la « blogosphère »: Démonstration aux sceptiques ". Après la partie 1 & 2, voici la partie 3 de ma réponse.

Démontrer mathématiquement que le RCD gagne légitimement les élections (et continuera)
Le débat avec les militants RCD, c’est le débat avec des électeurs engagés et impliqués dans le débat public. C’est comme même incroyable de la part de bloggeurs tunisiens qui avouent ne s’être jamais inscrits aux listes électorales et n’avoir, par conséquent, jamais voté de déverser autant de critiques sur le web.

=> J’ai moi-même critiqué ce type de bloggeurs dans de précédents posts. Il s’agissait de bloggeur qui appelait au boycott sans même avoir une carte d’électeur. Mais d’un point de vue plus général, chacun a le droit de critiquer ce qu’il veut.


J’entends ici démontrer de la façon la plus cartésienne qu’il soit, que le RCD représente réellement la majorité écrasante des tunisiens et que certains partis minoritaires sont surreprésenté à la chambre des députés.

=> Je vais vous suivre, même si l’objet du débat n’est pas celui de gagner des voix ou de démontrer qu’on peut en collecter plein. Si vous sortez de votre logique de légitimation le débat y gagnera en profondeur.


Voici le tableau récapitulatif, l’explication suivra (cliquer sur le tableau pour agrandir).

Lors des élections présidentielles, le Président Ben Ali à obtenu 4.2M de voix alors que le RCD compte déjà 2.2M d’adhérents. Il a donc suffit à chaque 2 adhérents du RCD de ramener 1 seul non-adhérent à voter pour le candidat du RCD pour gagner les élections.


=> La vraie question est : pourquoi le RCD a-t-il autant d’adhérents ? La question qui suit est : est-il sain d’avoir un parti aussi puissant dans notre pays ?

Supposons maintenant que le nombre d’adhérents par rapport au nombre de votants est stable pour tous les partis càd 52% environ, ce qui voudrais dire que nous supposerons que tous les partis d’opposition ont la même efficacité à capter les voix non politisées que le RCD. Nous établirons donc la correspondance entre le nombre de voix acquis lors de la présidentielle pour chaque parti et le nombre d’adhérents. Morale de l’histoire : le PUP disposerait de 126.000 adhérents, l’UDU de 94.000 et Attajdid de 37.000 [estimations calculées, voir tableau].

Maintenant, comparons la représentativité parlementaire par rapport à la représentativité réelle (populaire, exprimée à la présidentielle). Selon la part en nombre de sièges, le RCD dispose de 75,2% soit 14,4% de moins que ce que le suffrage universel présidentiel lui permettait d’avoir. Mis à part Ettajdid, l’opposition se retrouve donc surreprésentée dans la chambre des députés. Surtout, la part de l’opposition n’ayant pas présenté de candidat à la présidentielle dans les sièges à la chambre des députés est de 14% (comme si tous les autres partis légaux en plus des indépendants représenteraient 330.000 militants directs soit plus que l’opposition légale !!!).

=> Vous spéculez beaucoup pour nous démontrer quelque chose que nous savons déjà : dans l’état actuel des choses, les partis d’opposition sont sur représentés au parlement. Et vous savez ce que je pense ? Je pense qu’il faut revenir sur ces lois sur mesure qui garantissent à l’opposition un nombre minimum de sièges au parlement. C’est artificiel. L’opposition va devoir gagner ses sièges par sa force de mobilisation. Demandez-vous quelle crédibilité peut-on avoir lorsque le pouvoir vous donne gracieusement des sièges au parlement ? Une opposition comme ça est-elle encore une opposition crédible ? Voilà une loi qui nuit gravement à l'image de l'opposition et qui la fragilise.


En conclusion, avec un nombre important d’adhérents et une façon structurée et efficace d’attirer des votes de citoyens non politisés, le RCD continuera toujours à avoir un score dans les alentours de 80%-85%. Non seulement j’imagine mal le nombre d’adhésions au RCD baisser en faveur d’autres partis, mais aussi j’imagine mal les autres partis arriver à faire mieux que de se battre sur les 10%-11% de tunisiens abstentionnistes.

=> Le « continuera toujours » n’engage que vous. Qu’est ce qui empêche un Tunisien aujourd’hui de se retirer du RCD et d’aller adhérer à un autre parti ? Demandez-vous, sincèrement… Essayons d’y répondre ensemble :

a- il ne connaît pas les autres partis car il ne s’y est jamais intéressé

b- les autres partis ne proposent pas d’alternative sérieuse

c- il n’est pas habitué à changer

d- il ne veut pas changer une équipe qui gagne

e- il ne veut pas perdre certains privilèges liés à son statut de RCD’iste

f- il ne connaît pas les autres partis car l’information les concernant ne lui est jamais parvenue

g- …

=> Vous serez d’accord peut-être avec b et d. L’opposition aura peut-être une préférence pour e et f. La réponse a n’arrange pas grand monde car elle n'est pas politiquement correcte. Mais il y a encore c, et g… Et le but c’est de les énumérer et les discuter toutes au lieu de spéculer que le nombre d’adhérents au RCD ne baissera jamais. C’est un rôle citoyen d’en discuter, et pas uniquement un rôle partisan.



MORALE DE LA DEMONSTRATION : MESSAGE A NOS AMIS BLOGGEURS

Morale de l’histoire, et c’est là que je m’adresserais directement à tous les bloggeurs indépendants/dissidents/récalcitrants/etc. qui ne veulent pas écouter la voix des militants RCD sur le web : la démocratie que vous appelez de vos vœux n'est autre que la dictature de la majorité. La dictature que vous installez sur la toile est celle de la minorité sur la majorité. Le chiffres le prouvent, la réalité du terrain le démontre.

=> S’il vous plaît ouvrez un dictionnaire. La démocratie n’est pas la dictature, fut-elle la dictature de la majorité. Une démocratie qui empêche la minorité de s’exprimer n’est pas une démocratie.

=> La minorité qui ne s’exprime pas dans la vraie vie trouve ici un échappatoire. C’est le retour du refoulé, Freud est passé par là. Mais malgré tout je ne pense pas qu’il existe une dictature de la minorité dans cet espace. La preuve : vous existez, et vous parlez comme vous voulez.


Ce déséquilibre est tel, que vous conviendrez donc avec moi, qu'en pratique, vous n'êtes pas plus démocrate que les militants du RCD qui ont comme même l’avantage d’avoir le poids électoral qu’il faut.

=> Dans ce pays nous apprenons tous la démocratie. Mais vous plus que moi (enfin je pense), car vous aurez plus d’effort à faire (étant majoritaire selon vos propres critères)

Au plaisir !

11 commentaires:

Houssein a dit…

Concernant les chiffres du nombre d'adhérents du RCD, faut faire attention : ce sont les chiffres du RCD. Je veux dire, il n'y a pas moyen de les vérifier.

Penser et Agir a dit…

PARTIE 1/

***Lorsqu’on est critique à l’égard du système de gouvernance de son pays, le minimum civique est d’avoir son nom inscrit sur les listes et d’avoir sa carte d’électeur quitte à ne pas aller voter car, çà aussi a un sens.

***La question de la quantité de personnes est intimement liée à ce qu’est la démocratie. A moins que la démocratie n’a changé de définition entre-temps ! Je parle du "gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple" sachant qu’il y a des formes multiples de démocraties : directes, indirectes, semi-directes (et qu’aucune forme de démocratie n’est supérieure à une autre..).

***Le RCD a autant de voix car il a repris l’héritage existant des adhérents PSD. Le RCD n’a pas commencé de zéro. Apporter un jugement sur BIEN ou PAS BIEN me semble déplacé. Ce qui serait bien, c’est de voir un parti fort en face qui peut décrocher, seul, 25% à 30% des voix d’une élection tunisienne, soit un contrepoids politique. La démocratie du YOYO en France par exemple, où la droite et la gauche obtiennent, au premier tour de la présidentielle, entre 25% et 30%, pour disputer le second tour à quasi égalité, ne donne pas suffisamment de légitimité à un chef de l’Etat. Il faut voir combien Sarkozy souffre de ses 53% (avec abstention de 16%) !!!! Avoir un parti leader fort comme le RCD permet d’inscrire les politiques économiques et sociales dans une continuité et une cohérence que les politiques publiques françaises n’auront jamais, faute au YOYO de la majorité..

***Revenir sur les lois qui garantissent un minimum à l’opposition ?? Je suis contre. Il faut maintenir cette politique de quotas minimum. Le président Ben Ali est en train de faire un cadeau inespéré à l’opposition pour qu’elle puisse parfaire "son apprentissage de la démocratie" véritable. Avec les 53 députés que compte l’opposition aujourd’hui, ils vont devoir AUSSI rendre des comptes.. et c’est tant mieux !

***A ma connaissance, ceux qui se sont retiré du RCD après avoir assuré de hautes fonctions se sont retirés de toute vie publique. Qui voudra quitter le RCD pour aller voir chez une opposition qui n’a que ses conflits internes à vendre aux électeurs ?? Je conteste le choix E et le choix F est le problème de l’opposition, pas celui du RCD. Ils doivent bosser aussi !!! Pourquoi je ne les entends plus après la fin des élections ?? Voilà !! Ils attendent la prochaine élection pour bouger sur le terrain et cette méthode n’amène pas d’électeurs à changer de camps.

Penser et Agir a dit…

PARTIE 2/

***A mon sens, le type de démocratie à la tunisienne n’empêche pas vraiment la minorité de s’exprimer. En Tunisie, ce qui irrite les responsables politiques est de voir des gens critiquer tout et rien et ne jamais proposer de solutions concrètes aux problèmes. Je n’ai encore jamais entendu qu’un chef de parti d’opposition a transmis une étude économique sur les impacts favorables/défavorables de telle ou telle mesure par exemple. Je n’ai pas entendu parler d’une proposition de loi déposée au parlement par les 27 députés de la mandature précédente ou des 53 de l’actuelle. Il faut qu’ils bossent avant de gueuler dans les médias étrangers.. avec une minorité constructive et compétente, on peut bosser ; avec une opposition morcelée, incompétente et idéologique, il est presque normal de réagir de façon épidermique..

***Bon. Ok pour le retour du refoulé à la Freud. Je refuse toutefois de croire que la blogosphère tunisienne est une bande de frustrés mentaux qui viennent exploser leur colère contre des phénomènes qu’ils n’ont pas pris le temps d’analyser en profondeur et de l’intérieur. Je me tue à dire à tous ceux qui débattent avec moi que nous avons besoin de GENS BRILLANTS ET COMPETENTS QUI S’IMPLIQUENT DANS LA VIE PUBLIQUE. Il ne suffit pas de critiquer, il faut (1) approcher le milieu politique tunisien et comprendre son fonctionnement, (2) essayer d’intégrer les modes de communication et les relations de pouvoir et (3) apporter sa pierre à l’édifice en faisant preuve de doigté et de diplomatie. Les méthodes d’excités de la plume m’énervent.. que de talents gaspillés à dire rien et n’importe quoi.. que de bras fatigués sur les claviers au fin fonds de la nuit pour commenter avec mesquinerie la dernière caricature insolente pour éviter de réfléchir à des VRAIES solutions.. c’est si facile de démolir ce que construisent les autres, si difficile d’en construire soi-même !!!!!

Sur ce, le plaisir d’en débattre est partagé !

Houssein a dit…

Penser et agir, je suis très étonné du fait que tu ne sois pas au courant que l'opposition tunisienne dans son ensemble ne fait pas juste critiquer mais PROPOSE des idées que ce soit au niveau du parlement ou au niveau des consultations présidentielles. C'est un fait reconnu par le gouvernement lui même qui se targue d'être à l'écoute et de bien tenir compte les idées et critiques de l'opposition...

Et puis, peut-être que ce n'est pas si étonnant que tu ne sois pas au courant : les médias ne font pas grand échos de la participation et des idées de l'opposition que ce soit au parlement ou ailleurs !

Celui qui marche sur l'eau a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Celui qui marche sur l'eau a dit…

Penser et Agir : "... La démocratie du YOYO en France par exemple, où la droite et la gauche obtiennent, au premier tour de la présidentielle, entre 25% et 30%, pour disputer le second tour à quasi égalité, ne donne pas suffisamment de légitimité à un chef de l’Etat. Il faut voir combien Sarkozy souffre de ses 53% (avec abstention de 16%) !!!! Avoir un parti leader fort comme le RCD permet d’inscrire les politiques économiques et sociales dans une continuité et une cohérence que les politiques publiques françaises n’auront jamais, faute au YOYO de la majorité.."

Mais bien sûr, la France devrait apprendre la vrai démocratie du RCD!

Penser et Agir a dit…

@Houssein: Si tu permets que je te tutoie Houssein..
Tu commence vraiment à me prendre la tête avec ta façon assez vicieuse d'aller sur la mouche de moins de 1 cm sur le mur blanc!!! Au final, on ne voit que ce bout d'insecte.. Les chiffres du RCD sont tout à fait crédibles car si tu multiplie le nombre de cellules par le nombre moyen d'adhérent par quartier (vers les 200) tu trouveras qu'il s'agit bien de 2,2-2,7M. De toutes les façons, le RCD fixe un seuil minimal d'adhérents pour l'ouverture d'une cellule et les conditions sont assez draconiennes... là, ne me parle plus de la question de vérifier..
OK. Toi qui est mieux informé "au delà" des médias alors même que tu réside à Montréal, cite moi 1 seule proposition concrète documentée et argumentée de l'opposition que les pouvoirs publics ont adopté ??? Il ne faut pas nous prendre pour des c** non plus..!!! S'il y a des dossiers, des études, des compétences universitaires fiables qui ont fait de vraies études irréfutables du côté de l'opposition, on les aurait vues publiées sur les sites des partis légaux!!!! Ils les auraient sortis au moment de la compagne électorale par exemple !! Alors même que je suis supposé être "un peu plus politisé" que toi et plus proche du terrain, tu me dis que tu as vu DES TONNES D’IDEES CONCRETES VENUES DE L’OPPOSITION.. WAW ! Un éléphant m’a marché sur le pieds et je n’ai rien senti.. merci Houssein de m’avoir réveillé..!!

@celui qui marche sur l’eau : Le RCD ne veut se proposer en exemple à personne et ne prendre d’exemple sur personne. J’ai seulement voulu souligner l’importance de la stabilité politique dans la qualité de la gouvernance d’un pays comme la Tunisie. J’ai critiqué le modèle français car, de transition en cohabitation, la droite au pouvoir, elle remet à zéro les réformes de la gauche et vice versa. Résultat des courses : la France a voté des lois qui n’ont jamais été appliquées ! toute démocratie est imparfaite par définition..

Naravas a dit…

Vous m'étonnez vraiment, les gars, avec votre débat. Se peut-il qu'un tel débat puisse exister ? Vous parlez d'opposition comme quelque chose qu'on appelle comme ça existe en Tunisie, dans des conditions qui lui perettent de mériter ce nom. Un monsieur se demandait même si la démocratie n'est pas la dictature de la majorité. Non, c'est la dictature qui est la démocratie dans le discours...
Bref, ce qui s'est joué dans cette "évènement" est limpide pour le monde entier. Présidence à vie, présidence héréditaire, monarchie absolue, parti unique présidentiel, etc., etc. on connait la chanson...
C'est dommage qu'on peut même pas s'exprimer sur un blog, tellement le régime sur-veille...

wled a dit…

et voila, ç'est reparti, de la langue de Molière tellement boisée, qu'on oublie le début de la phrase avant même de l'avoir fini...
3lah in3a99dou fiha tawwa ;

tawwa brabbi les 2,7 millions d'adhérents avec lequel @les RCDistes se vantent, n'ont certainement pas adhéré de leurs propre grés, il a été mentionné, ailleurs, qu'un jeune tunisien de classe moyenne est OBLIGé d'avoir une carte d'adhésion au RCD pour pouvoir espérer à négocier une patente ou une faveur administrative quelconque.

Revenant à l’opposition non objective, ardemment critiqué et par les cyber-patriotards et les bloggeurs eux-mêmes.

Borjoulyya, je ne vois aucun plaisir a se faire assoir sur des bouteilles au sous sol du ministère de l’intérieur, ou à se faire rôtir ou se faire aspergé avec du javel sur les partis génitales en espérant des privilèges ou des attributions, quelques soit la valeur de celle çi !
Enfin, c’est insensé, et ça n’adhère à aucune logique.



Et les RCDistes demandent des propositions concrètes à une opposition harcelée, emprisonnée, torturée et stigmatisée.

Etant tunisien, je ne peux pas nier l’anxiété et la démoralisation qui règne au niveau de la populace, quant il s’agit de cogiter de la politique interne.

@manil’Africain, je salut ta méthode basée sur la critique péjorative, mais ne croyez vous pas qu’on est entrain de pisser dans le sable…
Ne croyez vous pas qu’on est pris dans le jeu de « je te tiens tu me tiens… », alors qu’en ce moment même des gens (qui ont essayé de marcher contre le courant), se font défoncer à borj il amri et à el hwareb…

Sinon pour @HBJ et ses preuves ;
Mr Alaya Kouk (ingénieur de 44 ans) est certainement le fou tunisien le plus ambitieux ; interné à el Razi pour avoir annoncé son intention de se porter candidat aux élections présidentielles d’octobre 2009.

Une parfaite machination, inhibé de silence, synchronise le gouvernement, le RCD, et bien évidement ceux qui chiffrent leurs patriotisme, en dollars américains.

Eb rojla louled, ena je crois que de la vie politique en Tunisie est une peine perdu.
Je crois qu’il faut tout raser, et recommancer du zero ….

Penser et Agir a dit…

@Naravas: L'opposition tunisienne n'a ni dans le discours ni dans la méthode pu "accrocher" les citoyens tunisiens. Le contexte favorable à une opposition se provoque. Si avec 27 députés à la mandature précédente, ils n'ont rien pu faire, avec le double (53) à cette mandature, ils n'ont plus le choix: ils doivent montrer de quoi ils sont capables réellement...

@wled: j'ai pris le concept de "langue de Molière" pour un compliment. Donc, merci. Sur le fond:
- personne au RCD n'adhère sous la menace ou de force.. il n'est pas exclu que des personnes zélées se mettent à rêver que l'adhésion au RCD puisse donner des privilèges, ce qui est faux pour 99% des 2.7M de personnes dont nous parlons
- en France, le mois dernier, une avocate a été malmenée en garde à vue au commissariat, déshabillée, fouillée au corps et a été mise dans une cellule insalubre pendant une nuit entière sans le droit d'aller faire pipi.. la démocratie, vous connaissez?
- harcelé ou pas, faire des propositions nécessite une vraie proximité avec les électeurs et la constitution de dossiers argumentés et çà, n'importe qui peut le faire en Tunisie du moment où la méthode de recueil de l'info est légale

La vie politique en Tunisie n'est pas peine perdue. Berrjouliyya, kenek wlidha belhakk, fais un truc bien pour faire avancer les choses sans démoraliser les lecteurs..
:-)))

H B J a dit…


@penser et agir

tu sais ça me fait des fois rire quand je lis ces trucs de privilèges dans RCD

depuis que je me suis engagé de coté de RCD

j'ai perdu 5 amis d'enfance , la moitié de mes amis virtuels

des pseudo opposant ou militants pour la liberté , qui n'ont pas respecté mon choix

ma liberté de choisir un parti politique qui concorde avec mes convictions

j'étais harcelé stigmatisé par des personnes très proches de moi , j'étais menacé par des gens qui m'ont dit que je serai sur la tète de liste de gens a tuer après un éventuel changement radical du régime

je crois que l'engagement politique a toujours des conséquences dans tous les cas .

Je connais un étudiant RCDiste et j'ai son numéro de tel qui a été traité de sabbab dans un amphi par ses collègues et la prof

lorsqu'il me racontait ceci il pleurait le pauvre !!

et pourquoi ? parce qu'il a osé dire son opinion sur les élections , il a dit je voterai Ben ali pour ceci et cela

tou l'amphi s'est redressé contre lui , tou le monde se moquait de lui et l'insultait

Le prof appartenait a ettajdid , il n' a rien fait pour arrêter ces gens .