dimanche 20 décembre 2009

Politique tunisienne, le paradoxe

Depuis que je m'intéresse à la politique en Tunisie (autant dire : depuis toujours), j'ai remarqué un paradoxe dans le discours que prônent quelques uns de nos compatriotes.
Ce paradoxe consiste à dire la chose suivante :

"Puisque le RCD a permis à l'opposition d'exister, puisque le RCD (et surtout son président) sont assez généreux, modernes, ouverts, démocrates pour accepter l'opposition, jusque dans l'hémicycle du parlement... alors cette opposition, et le reste des gens en général, doivent se sentir "reconnaissants" envers eux. Ils doivent admettre que ces "réalisations" sont au-delà des attentes, sont avant-gardistes... Ils doivent admettre que cette capacité à accepter l'autre est un signe de démocratie, de modernité...etc."

Ce qui signifie que pour ces compatriotes-là, tout le monde devra être du même bord. Il n'y a plus de raison d'être "contre" puisque tout le monde veut la démocratie, puisque tout le monde oeuvre pour la démocratie, puisque tout le monde est "pour" !

Et ces gens là (Dieu merci ils sont minoritaires) veulent qu'on répète "Merci, merci, merci..." à chaque fois qu'un micro nous est tendu.
C'est leur point de vue. Ils ne peuvent obliger personne à le partager.
Ils oublient que dans la démocratie, il faut justement que des gens soient "pour", et d'autres, "contre".
Ils oublient que chacun a le droit d'être "contre". Ils oublient qu'il s'agit d'un DROIT.

3 commentaires:

H B J a dit…


Totalement d'accord sur le fond

mais une petite remarque

Pour quelques opposants la Tunisie est une dictature qu'on doit résister contre

Pour d'autres opposants notre pays est démocratique et ils sont satisfaits

Mais pour moi La Tunisie est sur la bonne voie pour être un pays démocratique et faut bien faire attention lorsqu'on on construit une démocratie

La preuve l'exemple algérien qui a permis aux intégristes d'entrer dans le jeu démocratique et l'exemple mauritanien ....

donc cher compatriote je préfère que la démocratie soi bien ancrer dans l'esprit de chacun , avant de réclamer une démocratie copié collé sur les français ou les anglais

Parce que le contexte historique et géopolitique est diffèrent

d'ailleurs le premier point dans le programme présidentiel est

خطى جديدة على درب الديمقراطية وترسيخ التعددية -

Mani l'Africain a dit…

L'exemple algérien est un EXEMPLE et pas une preuve.

Tu as tout à fait le droit de penser qu'il faut y aller pas à pas (encore faut-il trouver le bon rythme, à mon sens la progression est trop lente). Mais j'ai aussi le droit de penser qu'il faut instaurer la démocratie de suite.

Il s'agit d'une opinion. je ne suis pas obligé de croire comme toi qu'il faut y aller doucement. Et j'ai mes raisons pour croire à ça.

H B J a dit…



Je peux savoir c quoi ces raisons ?

ne pas aller vite veut dire que tu es pour un changement radical ?

t'es sérieux ? ou pe t'être j'ai mal compris .