mardi 26 août 2008

Zarathoustra de Nietzsche, morceaux choisis

Vous êtes empressés autour du prochain et vous avez de jolis mots pour dire cela. Mais je vous le dis : votre amour du prochain c'est votre mauvais amour de vous-mêmes.

Nietzsche, Ainsi parla Zarathoustra, I, "De l'amour du prochain"

Ainsi m'a parlé le diable un jour : "Dieu aussi a son enfer : c'est son amour pour les hommes."
Et il y a peu j'ai entendu de sa bouche ces mots : "Dieu est mort ; de sa pitié pour les hommes Dieu est mort."

Nietzsche, Ainsi parla Zarathoustra, II, "De ceux qui ont pitié"

Ce qu'un jour la plèbe apprit à croire sans raison, qui pourrait le lui faire rejeter par raison ?
Et sur la grand-place on persuade par des gestes. Mais les raisons rendent la plèbe méfiante.
Et si un jour la vérité l'emporte, demandez-vous avec une bonne méfiance : "Quelle puissante erreur a combattu pour elle ?"

Nietzsche, Ainsi parla Zarathoustra, IV, "De l'homme supérieur"

2 commentaires:

Triple blog a dit…

"j'ai fait cela", dit ma mémoire. "Impossible", s'exclame mon orgueil et il s'obstine .... En fin de compte, c'est ma mémoire qui cède.

clovis simard a dit…

Bonjour,
Vous trouverez ci joint l'adresse de mon Blog ( fermaton.over-blog.com). Votre visite de mon site est fortement appréciée.
C'est une théorie mathématique de la conscience reliant très bien Art-Sciences-Mathématique-philosophie-spiritualité


Cordialement

Dr Clovis Simard