vendredi 15 août 2008

"Chaîne" religieuse

Je viens d'apprendre, par le biais d'un site proche de la mouvance islamiste tunisienne, que Hannibal-TV lance, début Ramadan prochain, une chaîne satelitaire religieuse.

Quelques recherches sur le net prouvent que l'info n'est pas nouvelle : elle date au moins du 30 juin dernier et elle a été relayé par une agence italienne (AKI, qui en parle ici) et ensuite plusieurs sites, blogs et forums de langue arabe. A ma connaissance le sujet a été aussi évoqué par Carpe Diem sur tn-blogs.

Donc, l'info est plus tangible que les rumeurs sur la banque soit disant "islamique". La chaîne s'appellerait "Hannibal Ferdaous" et diffuserait principalement du Coran (un certain Lotfi Sellami de Hannibal-TV est la source de ces infos).

Notez le prétexte habituel, le même qui a servi lors du lancement de Zitouna FM : diffuser du Coran. Qui y serait opposé ? En théorie personne ! Personne n'oserait dire : nous ne voulons pas d'une chaîne qui diffuse le Coran ! Notez aussi le clin d'oeil à la chaîne Ennas et à son slogan : "un écran qui te transporte au Paradis". Nous aurons donc nos propres moyens de transport nationaux pour parvenir désormais jusqu'au Paradis. Pas besoin des navettes spatiales assurées par les barbus saoudiens. Nous les produirons en local, histoire de promouvoir les produits nationaux et d'assurer l'autosuffisance.

Après le foot, Hannibal-TV passe aux drogues dures... Endormez ce peuple que je ne saurais entendre ! Gavez-le de calmants et d'anti-dépresseurs ! Un bon prêche bien culpabilisant vaut mieux qu'un match qui déchaîne les foules.

Il n'est pas surprenant qu'une telle "initiative" vienne juste après le congrès du parti au pouvoir. Ce congrès, et plus encore, la décision de porter le président actuel à une nième candidature, est un épisode de plus dans le feuilleton de la dgénérescence politique qui ronge notre pays. Oui, n'ayons pas peur des mots : nous sommes tous hypocrites quand il s'agit de politique qui nous concerne directement. Même sur tn-blogs, où la liberté d'expression est plus grande que sur n'importe quel espace public, même là les voix qui ont commenté ce congrès sont rares, et plutôt timides.

Bien sûr que la mort de Youssef Chahine, de Mahmoud Darwich et autres évènements tristes sont importants et méritent nos commentaires. Bien sûr que ce qui s'est passé chez notre ami Abou Nadem est grave et condamnable. Bien sûr que vos vacances, vos états d'âmes, vos anniversaires, vos chagrins d'amour... méritent que l'on s'y attarde un peu. Et après tout, chacun est libre de parler de ce qu'il veut et comme il le veut. Je n'ai jamais critiqué le choix des sujets évoqués par les uns et les autres parce que je pars de l'hypothèse que chacun parle des sujets qui le préoccupent et que chacun est absoluement libre de hiérarchiser et prioriser ses sujets de prédilection. Mais que le congrès du RCD passe comme s'il concernanit le peuple du Mozambique, ou celui de Jahlestan, ça dénote quand même un peu (beaucoup) notre schizophrénie face aux évènements qui nous concernent directement.

Bref, je ferme la parenthèse. Cette fois j'écris sans me relire et sans me corriger. J'avais commencé par la prochaine télé islamique et voilà que je divague. Cette télé va contribuer de son côté à endormir le citoyen lambda (tout le monde le sait), et à le maintenir dans l'illusion qu'il en a de la chance d'être musulman et de compter parmi les bienheureux de la terre (tout le monde sait ça aussi). Triste consolation pour le tunisien du XXIème siècle qui ira placer son argent chez des banques islamiques (qui l'arnaqueront d'une façon très islamique, ça aussi on le sait), avant d'aller voter pour un parti islamique (tuniso-RCDo-compatible, nous dira-t-on, et plus est démocratico-soluble, on le sait tous, mais on n'en parle pas beaucoup). Tout le monde sera content au final, donc de quoi je me plains ? De quoi se plaignent les laïcs et autres voix qui ne sont jamais contents ?

Pour finir, je vous invite à méditer sur cela : "chaîne" religieuse, cela ne vous évoque rien ?

Chaîne...

D'après ce dictionnaire en ligne : Chaîne : Suite d'anneaux de métal engagés les uns dans les autres et servant à de multiples usages.

A vous d'imaginer les usages qu'on peut en faire.

11 commentaires:

MAD DJERBA a dit…

Ce type de chaîne ou programme existe dans beaucoup de pays, même laïcs. Le prosélytisme de quel que bord qu'il soit utilise les moyens modernes mis à sa disposition en toute logique. Ma question est de savoir s'il faut avoir peur, pourquoi et de quoi ?

komingtone a dit…

L’article 18 de la déclaration universelle des droits de l'homme adoptée
par l'Assemblée générale des Nations Unies, le 10 décembre 1948, dit ce ci :
« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. »
Ce qui ne pose à priori aucun problème quant à la promotion de « son » culte via des moyens modernes en l’occurrence les chaines de télévisions satellitaires.
Mais peut-on manifester son droit à avoir un autre culte dans ce pays ? Peut-on avoir le droit de ne croire à aucun culte et le dire haut ? Peut-on être même du même bord et avoir un autre avis ?
Toute l’appréhension vient du fait que le vent semble souffler et pour un temps d’un coté ou il n’y a que des réponses négatives à ces questions.
http://tnkhanouff.hautetfort.com/

Mani l'Africain a dit…

@ mad djerba & komintone :

Oui, mes amis, nous connaissons la chanson de la liberté de culte, liberté d'expression...bla bla bla. Mais nous parlons bien ici de la Tunisie. Et nous savons très bien qu'il n'est nul besoin de se référer à la Déclaration des droits de l'Homme pour comprendre comment ce pays fonctionne. Quand le pouvoir donne le feu vert à une radio puis une télé islamique, cela ne peut pas être analysé en dehors de son contexte. Nous ne pouvons pas nous voiler la face et dire : cela arrive dans les pays les plus évolués dans le monde. D'abord parce que nous ne sommes pas un pays évolué, ensuite parce que l'acte a une signification politique particulière que l'on ne peut ignorer.

Et de toutes les façons que cette télé soit légale ou pas n'est pas du tout mon propos. Je n'appelle pas à l'interdire ni à la boycotter ni quoi que ce soit. Mais je peux toutefois exprimer mon inquiétude quant à son existence, et discuter les portées de sa légalisation.

Je vous rappelle qu'il y a 6 stations de radio qui attendent l'autorisation en Tunisie. Et aussi une association pour la laïcité. Où sont les droits fondamentaux dans tout ça ?

Je pense qu'il n'y a pas de raison d'avoir peur, mais il y en a assez pour s'inquiéter. De quoi ? de la bêtise humaine, comme d'habitude !

Et merci pour votre passage !

komingtone a dit…

Au delà de nos échanges en tant que bloggeurs, la société civile n’a que ces instruments légaux même si en face persiste le comportement cavalier, insolent et pour arrêter la série arrogants des pouvoirs publiques…
Pour anecdote, le défenseur de droits humains Ali Ben Salem, à qui le comité contre la torture (CAT) de l’ONU donne raison dans se requête contre le gouvernement tunisien pour « torture et mauvais traitements » subit dans le poste de police d’El Manar en avril 2000, après épuisement des voies de recours internes. Et bien, ce comité adressa une requête aux autorités tunisiennes pour complément d’information…la réponse officielle est « Personne inconnue » !!!
Et même devant tel comportement, il n’y a que les instruments légaux pour continuer à porter haut ces convictions.
Merci de ta patience et bonne après midi.
http://tnkhanouff.hautetfort.com/

Mani l'Africain a dit…

@ komingtone : pourquoi tu t'inquiètes pour ma patience mon ami, je suis cool moi ;-)

L'anecdote que tu raconte ne me surprends guère. C'est désormais normal dans notre pays, et c'est vraiment, vraiment, très dommage.

Moyens légaux ou pas il paraît que tout le monde a perdu la faculté d'exprimer quoi que ce soit. Nous vivons le mensonge généralisé et tout le monde s'y plaît.

au plaisir.

Ghoul a dit…

La récupération politique de la mode de l'islamisme qui traverse la Tunisie était prévisible depuis longtemps. Quand un politicien ne peut faire face une vague qui risque de l'emporter, il s'emploie à surfer dessus.

BooBoo a dit…

et une banque islamique? vous en penserez quoi?

http://www.lesafriques.com/tunisie/sakhr-el-materi-veut-lancer-la-banque-islamique-ezzitouna.html?Itemid=86?articleid=8661

sceptique..

عاشور الناجي a dit…

et une banque islamiste oui,

je pense quoi ? tounes tnaket wmen bekri mouch men taw

BooBoo a dit…

Je n'ai rien contre les banques islamiques (je precise islamique: celle qui souhaite que tout musulman puisse respecter sa chari3a, selon ses convictions personnelles)
mais contre ceux qui se cachent derriere, qui abuse de la bonne foie du commun des croyants.

Tun-68 a dit…

On ce qui me concerne je crois que c'est un moindre mal. Il vaut mieux, je crois qu'il vaut vraiment mieux que la Tunisie rentre maintenant dans cette course.

Peut-importe les motivations, ce qui compte c'est que l'on soit encore crédible de ce coté là.

Afin que le débat reste Progressistes Tunisiens contre Concervateurs Tunisiens et non pas

Progressistes Tunisiens catalogués vendus à l'occidents, contre Concervateurs Tunisiens catalogués intoxiqué à la propagande du Golf.

Tun-68 a dit…

sinon je suis d'accord avec ce que dit Ghoul