dimanche 5 octobre 2008

Hidjab ou string ?



Dans le post précédent j'ai essayé d'expliquer comment certaines contraditions peuvent être faussement formulées et induire ainsi l'esprit en erreur, tout en se montrant d'une rationalité implacable. Cette analyse peut être conduite sur n'importe quel sujet qui se présente à nous comme choix entre deux alternatives, y compris des sujets aussi graves que l'existence de Dieu (voir exemple à la fin du post précédent). A vous de juger si cette démarche relève d'une question de rhétorique, ou tout simplement d'une masturbation intellectuelle (sic).

J'avais parlé d'un post qui a attiré mon attention et j'avais exprimé mon intention de l'analyser dans un post dédié. Il s'agit de La femme objet??, post publié par le bloggeur Red Butterfly. Le sujet traité était le désormais éternel sujet du port du voile, et d'une façon plus générale la place de la femme dans l'islam. J'essayerai autant que possible d'éviter la polémique même si cela paraît impossible dans de tels sujets sensibles.
 
Notre bloggeur dit :
 
Qui fait de la femme un objet, celui qui la présente comme une créature à une unique dimension érotique, et l'expose à moitié nue dans les panneaux publicitaires pour attirer les jeunes obcédés, et présente le mot femme souvent accompagné des termes "flirter, sexy, chaud", ou celui qui préserve sa beauté avec le Hijab, la transformant d'une odieuse marchandise des publicitaires , d'un sujet de la culture érotique vulgaire, à une beauté sacrée, qui n'est pas aussi simple à dévoiler ou à violer... Et la protège en interdisant ces pratiques scandaleuses?
 
Notre bloggeusr ne nous laissent aucun choix : comme le juge qui demande "est-ce que vous avez arrêté de frapper votre femme ?" notre interlocuteur ici nous place devant deux alternatives : soit exposer des femmes nues sur des panneaux publicitaires, soit préserver la beauté féminine avec le hidjab. Il n'y a pas de demi-mesure. Le cadre de référence est dressé, on se trouve pris au piège. Vous n'allez quand même pas défendre les affiches publicitaires avec des femmes à moitié nues ? Vous n'allez quand même pas défendre la vulgarité, l'obscénité, le machiavélisme du marketing qui utilise le corps féminin pour des fins purement commerciales ? Alors vous êtes pour le hidjab.
 
Cette pseudo-rationalité est porteuse d'un potentiel élevé de catastrophes mentales et psychologiques. Pris entre deux alternatives, on doit choisir. Enfermé dans la contradiction apparente de ces deux alternatives, on oublie aussitôt le cadre qui les régit et on se précipite sur le choix : obscénité ou hidjab ? Comme la vulgarité de la publicité répugne plus d'un -moi le premier-, le choix n'en est pas vraiment un : on choisit tous ou presque le hidjab contre la pub de bas étage. Celui qui exprime la moindre critique envers le port du voile se trouve désormais obligé de justifier la publicité qui dégrade l'image de la femme.
 
(soit dit en passant la publicité véhicule souvent des images dégradantes pour la femme et pour l'homme. L'éviction de la question de l'image de l'homme dans la pub constitue une obligation pour ce type de discours, sinon tout l'édifice s'écroule. Pour contredire le discours de Red Butterfly, il suffirait de montrer que certaines publicités présentent aussi l'homme comme objet sexuel et utilise le corpsmasculin à des fins de gains commerciaux.)
 
Pour déchiffrer le cadre de référence dans lequel s'inscrit notre bloggeur, il suffit de regarder avec attention les mots qu'elle utilise : "préserve", "beauté sacrée", "pas aussi simple à dévoiler ou à violer"... Tout cela montre que Red Butterfly considère elle aussi la femme comme objet sexuel, mais objet sexuel qui doit être caché ! La contradiction devient donc entre les propositions suivantes :
 
- la femme est un objet sexuel qui doit être montré (idée défendue par la publicité)
- la femme est un objet sexuel qui doit être caché (idée défendue par Red Butterfly)
 
Dans les deux cas on considère la femme d'abord comme un objet sexuel. Mais ça notre bloggeur ne l'avouera jamais.
 
Un autre passage révélateur est celui-ci :
 
Celui qui définit la modernité et la liberté par le port des mini-jupes et les autres vêtements qui exposent le corps féminin, ne montre-t-il pas ses vraies intentions malsaines et sa conception des femmes comme des êtres dont l'existence ne dépasse pas l'existence matérielle et érotique?
 
Le bloggeur est ici prise à son propre jeu. En parlant des autres il nous dévoile sa propre vision des choses. Pour s'en rendre compte, il suffit de changer quatre mots, et le tour est joué :
 
Celui qui définit l'islam et l'identité par le port du voile et les autres vêtements qui cachent le corps féminin, ne montre-t-il pas ses vraies intentions malsaines et sa conception des femmes comme des êtres dont l'existence ne dépasse pas l'existence matérielle et érotique?
 
Pour finir, et espérant que Red Butterfly ne se mette pas en colère contre moi (ça restera sans rancune j'espère, mais c'est elle qui à la fin demande aux autres de discuter, donc je n'ai fait qu'accepter l'invitation) je vous propose cette anecdote : une personne de ma famille (pieuse, qui met parfois un foulard sur la tête mais pas systématiquement) me dit un jour que sa voisine Flena a mis le voile. Il faut savoir que la Flena en question est moche. Alors cette personne  me dit : "si elle était une vraie beauté, passe encore ! Mais elle, mettre le voile ?? Pourquoi faire ? Si elle sortait toute nue personne ne l'approcherait !". A méditer !
----
Toutes mes excuses à Red Butterfly pour l'avoir pris pour une bloggeuse. J'ai modifié le post suite à sa remarque.

12 commentaires:

Red Butterfly a dit…

"Pour finir, et espérant que Red Butterfly ne se mette pas en colère contre moi (ça restera sans rancune j'espère, mais c'est elle qui à la fin demande aux autres de discuter, donc je n'ai fait qu'accepter l'invitation)"

Bien sû que ça reste sans rancun ^_^
Tout d'abord je suis un bloggeur et pasune bloggueuse (d'ailleurs je ne sais pas ce qui vous l'aurait fait penser? ^_^). Je compte poster ma réponse mais j'ai pas de connexion permanente à Internet donc ça peut tarder deux ou trois jours.
L'essentiel c'est que vos commentaires sont les bienvenus, car enfin on ne peut évoluer que par le dialogue libre et ouvert.
By By

Alaeddine Ben Abdallah a dit…

Excellence démonstration qui prouve que la polarisation s'estompe, dès que la nuance prend place.

Mani l'Africain a dit…

@ Red Butterfly : Je te présente toutes mes excuses. J'ai modifié le post en conséquence et je suis toujours ouvert à la discussion.

@ Alaeddine :Le discours intégriste ne reconnaît pas la nuance, il est en recherche perpétuelle de "pureté". Il ne sait pas que le monde est une infinité de nuances de gris, et qu'il n'est jamais ni complètement blanc ni complètement noir.

Free.Ali a dit…

يعطيك الصحة ماني
محاولة طيبة منك لدحض إفتراءات العديد من الأصوليين الذين يرون ان الدعوة إلى نزع الحجاب هي دعوة للإنحلال والتفسخ الأخلاقي

Red Butterfly a dit…

Veuillez lire la réponse elle est publiée. Tout commentaire est le bienvenu.

Red Butterfly a dit…

voici le lien:
http://zidosamurai.blogspot.com/2008/10/cacher-le-corps-de-la-femme.html

Mon Massir a dit…

Pour moi aussi Red Butterfly est UNE bloggeuse. Ne dit-elle pas qu'elle a choisi le voile?

Ou bien était-ce une façon de "voiler" la réalité?

Red Butterfly se présente comme une personne qui a fait le choix personnel et libre du voile.

"De mon expérience personnelle, le port du voile EST UN CHOIX PERSONNEL LIBRE. Regardez ces trois grand mots: CHOIX, PERSONNEL et LIBRE... J'espère que ça commence à éclaircir mon point de vue." (http://zidosamurai.blogspot.com/2008/09/et-la-libert-dans-tout.html)

Je trouverais plus honnête de dire dans le même post: "Je suis un HOMME qui a choisi le voile...". Mais choisi pour qui?

Les hommes ne se voilent pas. Alors choisir pour les femmes de son entourage?

Et leur liberté personnelle? Et leurs choix?

ART.ticuler a dit…

hors sujet
لسبب ما * فقدت الاتصال ببرج المراقبة و فقدت السيطرة على كل مدوناتي:-)..لذلك أجد نفسي مظطرا لفتح مدونة جديدة لكن حافظت على اسمها القديم.. شكرا لتفهمكم

*= voir mon blog

trainspotting a dit…

excellent, ça fait bizzare de voir schématisé et nommé les paradoxes dont on se rend compte mais qui n'avaient jusque là pas de nom.

ART.ticuler a dit…

hors sujet:دعوة لاثراء النقاش

Profilo a dit…

Parfait
j'ai adoré ton argumentaire qui montre les contradictions de la majorité des tunisiens qui sont pour le voile. Pour eux c noir ou blanc

Übermensch a dit…

le problème dont tu traite ici n'est pas exclusivement réservé aux musulmans qui pensent qu'il est question de hidjab ou string : il y a aussi des "libres penseurs" qui font la même faute : voici un lien :
http://almonafe9.blogspot.com/2008/09/blog-post_4800.html
franchement j'ai pas lu l'article mais l'opposition entre les images est absurde, d'ailleurs c'est le cas de la plupart des articles de ce blog
http://almonafe9.blogspot.com